Laser gynécologique de Milta Derm technologie

Un nouveau traitement pour l’intimité des femmes.

 

De nombreux facteurs interviennent dans l’apparition de gênes ou de douleurs importantes qui touchent les femmes dans leur intimité, à différents moments de leur vie : changements hormonaux et modifications liés à la grossesse ou survenant lors de la ménopause, infections, traitements médicamenteux.

 

Les conséquences de ces changements sont nombreuses : sécheresse vaginale, incontinence urinaire, problèmes de cicatrisation post épisiotomie, maladies inflammatoires, etc. Ces manifestations douloureuses ont des répercussions sur la vie intime des femmes. Par ailleurs, comme tous les tissus vivants du corps, la cavité vaginale est sujette au vieillissement.

 

Les traitements utilisés couramment pour remédier à ces désordres reposent sur une palette de solutions : prescription d’hormones sous diverses formes quand cela est possible, chirurgie, kinésithérapie, phytothérapie, gels hydratants ou lubrifiants, gymnastique périnéale, etc.

 

Il existe aujourd’hui une alternative qui donne de très bons résultats dans la régénération tissulaire de la zone génitale : le laser gynécologique. Cette technique médicale se base sur les effets bénéfiques de l’exposition à la lumière, en utilisant ses effets antalgiques, anti-inflammatoires, réparateurs, cicatrisants et immunostimulants.

La régénération tissulaire par émission photonique

Le laser Milta-gynéco utilisé par le docteur Catoni, indiqué pour la restauration génitale, repose le mécanisme de PhotoBioModulation. Ce procédé, développé à l’origine par la recherche médico-spatiale aux USA et en Russie, est décrit depuis plus de vingt ans dans des publications médicales. Il est référencé par la National Library of Medicine, la bibliothèque américaine spécialisée en médecine et dans les sciences et techniques associées. L’appareil bénéficie des dernières avancées technologiques du secteur des biotechnologies et repose sur une méthode thérapeutique très innovante, rendue aujourd’hui accessible aux patientes.

 

La PhotoBioModulation consiste à exposer les tissus à des sources de lumière dans le visible et le proche infrarouge. Les effets biologiques non thermiques et non cytotoxiques obtenus par le procédé agissent sur la réparation tissulaire, contre les phénomènes inflammatoires, l’infection et la douleur.

Laser LED gynécologique Milta au cabinet du Dr Catoni
Laser LED gynécologique Milta au cabinet du Dr Catoni

Comment l’appareil fonctionne-t-il ?

L’appareil Milta-gynéco fonctionne avec la dernière génération de lasers du type LLT « soft laser » : c’est un laser froid associé à des lampes Leds. Ses effets thérapeutiques reposent sur l’action combinée du laser er des Leds, en utilisant des longueurs d’ondes et des intensités sont les suivants :

 

  • Une émission de lasers froids nano-pulsés NPCL (850 nm, 10 mA)
  • Une émission de diodes monochromatiques rouges (625/660 nm, 61 mA)
  • Une émission de diodes monochromatiques bleues (415/470 nm, 91 mA)
  • Une émission de diodes monochromatiques vertes (528 nm, 91 mA)
  • Une émission de diodes monochromatiques infrarouges de 850 nm, 30 mA
  • Un tunnel magnétique (potentialisateur), qui permet de concentrer et guider cette émission de lumière

Comment se déroule une séance ?

Composé d’une unité centrale permettant d’accéder aux programmes de soin, l’appareil comporte un panneau articulé pour le traitement en surface des zones périnéales et une sonde endo-vaginale pour traiter les muqueuses.

Une séance dure une dizaine de minutes. Le nombre de séances est variable selon l’indication traitée. Le docteur Catoni adapte le protocole en fonction de chaque personne et des résultats obtenus. Le laser est indolore et sans complication.

Quels sont les indications et les effets qu’on peut en attendre ?

Les effets de cette stimulation physiologique sont bénéfiques pour traiter les problèmes qui touchent la zone vulvo-vaginale. Le laser gynécologique améliore la vie intime des femmes, lorsqu’elle est perturbée par une grossesse, un accouchement ou la ménopause, en agissant sur ces atteintes :

 

  • La sécheresse et l’inconfort vaginal. En raison de la chute du taux d’œstrogènes, ces troubles surviennent à la ménopause ou sont la conséquence d’un traitement anticancéreux de la zone pelvienne. Les cellules de la muqueuse vaginale qui produisent du collagène et de l’acide hyaluronique, responsable de sa souplesse et de son hydratation, ne sont plus actives. Un terrain fragile se développe alors, rendant propice des infections locales et les rapports sexuels douloureux voire impossibles. Le traitement laser permet, en une à deux séances, de relancer la production de collagène et de retrouver un confort sans avoir recours à un traitement hormonal substitutif. Cela permet aux patientes de retrouver une vie intime agréable.

 

  • Le syndrome du relâchement vaginal. Le laser agit sur la qualité des tissus de la cavité vaginale en la tonifiant, améliorant son hydratation et la micro-circulation.

 

  • Les vulvites, vaginites et vaginoses. Le laser permet de réduire l’inflammation.

 

  • Le traitement post épisiotomie et post opératoire. Le laser améliore la cicatrisation tissulaire.

 

  • Les séquelles post-virales et mycosiques. Le laser soulagea la douleur.

 

Enfin, le laser gynécologique peut aussi optimiser les résultats des traitements par lasers thermiques, radiofréquences, ou par injections d’acide hyaluronique et améliorer l’incontinence urinaire.

Gynécologie laser : traitement de la sécheresse vaginale et des fuites urinaires